En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant de vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d'intérêts et à réaliser des statistiques de visites.
Pour en savoir plus Conditions générales.

Cybersécurité : 10 menaces et tendances pour 2017 que tout le monde devrait connaitre.

Publié  juillet 19, 2017  par  Jenny Green



La cybercriminalité connaît un tel essor que tout le monde, entreprises et individus doit se sentir concerné et en connaitre les dangers.

Selon un article récent, le coût mondial lié à la cybercriminalité connait une hausse inquiétante passant de 100 milliards de dollars en 2014 à 445 milliards de dollars en 2015. On estime que d’ici 2019, ce chiffre pourrait atteindre 2 100 milliards.

Cette hausse est nettement perçue en France, selon une entreprise spécialisée dans la sécurité en ligne, 13,7 millions de personnes ont été confrontées à la cybercriminalité en 2016 soit 2.88 milliards d’euros.

Pour combattre ce danger, il est impératif de se tenir au courant des dernières tendances et pratiques de cybersécurité. Un des moyens efficaces pour combattre ce danger est de se tenir informé des tendances en matière de cybersécurité et de prendre toutes les précautions possibles.

Les 10 principales menaces en matière de cybersécurité en 2017 

1. Internet des objects  (IdO)

Que ce soit à la maison ou au bureau nous sommes constamment entourés d’objets connectés. Machine à café, télévision, caméras de sécurité et tous les objets portables sont désormais équipés d’un dispositif wifi. Le danger est partout car ces objets sont rarement équipés d’un dispositif de sécurité et les attaques de type DDoS ciblant les objets connectés sont de plus en plus pointues.

2. Ransomware

Ce type de logiciel malveillant particulièrement nocif bloque les fichiers et l’accès aux ordinateurs. Pour les débloquer, la « victime » doit payer une rançon. Les prévisions annoncent que les « rançongiciels » vont se propager aux appareils IdO, systèmes de PDV et DAB. Plus inquiétant, certains expérimentent des malwares qui réinfectent le système après que la rançon ait été payée.

3. Arnaques à l’hameçonnage

Les arnaques à l’hameçonnage, ou phishing, sont déjà courantes sur le lieu de travail et les PC, mais le phénomène touche de plus en plus les appareils mobiles. Les hackeurs envoient des messages personnalisés dans des faux e-mails, coups de fil ou textos. Le but est d’extorquer des informations sensibles à la victime ou de la faire cliquer sur un lien contenant un logiciel malveillant.

4. Réseaux sociaux

Beaucoup de personnes partagent de pleins-gré des informations personnelles sur les réseaux sociaux. Ces informations deviennent alors accessibles pour les hackers qui les utilisent pour leurs activités d’hameçonnage.

5. Réseaux WiFi publics non protégés

Les réseaux WiFi non sécurisés sont une cible facile pour les cybercriminels.   

6. Arnaques à l’assistance technique

Les arnaqueurs contactent la victime par téléphone, e-mail ou via une pub pop-up lors de sa navigation. Ils se présentent alors comme des représentants d’entreprise proposant leurs assistances techniques. Le malvertising fonctionne en répandant des malwares sur les réseaux publicitaires et les pages web, telle que la fraude au clic, qui génère des clics payants à l’insu de l’internaute.

7. E-mails frauduleux

Selon le rapport de 2017 Internet Security Threat Report de Symantec, un e-mail sur 131 contiendrait un logiciel malveillant. La peur, l’intimidation et le recours à des textes de loi, sont des tactiques courantes. Chaque jour plus de 400 entreprises seraient la cible de ce type d’email. Il s’agit d’attaques par ingénierie sociale et intrusion informatique visant à compromettre les comptes e-mail des entreprises et leur soutirer de l’argent.

8. Applications de mauvaise qualité

De nombreuses applications mobiles sont mal sécurisées et peuvent contenir des logiciels malveillants.

9. Faiblesse des mots de passe

Plusieurs failles de sécurité importantes ont été attribuées à une mauvaise hygiène numérique notamment avec l’usage mots de passe au niveau de sécurité faible ou l’utilisation d’un même mot de passe pour différents comptes.

10. Disques durs obsolètes

De nombreuses entreprises conservent leurs anciens disques durs et augmentent ainsi le risque de fuite de données. Des recherches ont montré que le matériel informatique (de bureau ou portable) obsolète même nettoyé peut contenir des données résiduelles que les hacker peuvent facilement récupérer et exploiter.

Voici une check-list des mesures de précautions à prendre contre les menaces de cybersécurité : 

  • Utilisez des mots de passe complexes et régulièrement mis à jour.

  • Protégez tous vos appareils mobiles.

  • Ne pas poster d’informations confidentielles sur les réseaux sociaux.

  • Configurer vos appareils et réseaux avec le niveau de sécurité le plus élevé possible.

  • Assurez-vous que vos logiciels anti-virus et systèmes d’exploitation sont à jour sur tous vos appareils, et installez les mises à jour système.

  • N’utilisez pas les réseaux WiFi publics pour transmettre des informations confidentielles.

  • Apprenez à repérer les arnaques à l’hameçonnage.

  • Ne téléchargez jamais des fichiers suspects et ne cliquez jamais sur les liens d’une source inconnue.

  • Soyez prudent lorsque vous faites des achats en ligne.

  • Mettez en place une stratégie de sécurité informatique sur votre lieu de travail.

  • Contrôlez toutes vos transactions financières.

  • Protégez les informations confidentielles de vos disques durs obsolètes en les faisant détruire de façon sécurisée.

Commencez à protéger votre entreprise

Pour savoir comment Shred-it peut protéger vos documents confidentielsarchives et disques durscontactez-nous et recevez gratuitement un devis ainsi qu’une évaluation de vos risques de sécurité.


Demande de devis

Pour protéger votre entreprise dès aujourd’hui, remplissez le formulaire ou appelez le 0800 844 848 !

Sélectionnez Le Service




Infos sur l’entreprise

Vos infos

Infos supplémentaires

×